Amr Moussa présidera le 24 février une nouvelle réunion de dialogue entre la majorité et l’opposition

Amr Moussa présidera le 24 février une nouvelle réunion de dialogue entre la majorité et l’opposition


Le secrétaire général de la Ligue arabe, Amr Moussa, a annoncé hier qu’il tiendra le 24 février, soit deux jours avant la séance parlementaire prévue en principe pour l’élection du président de la République, une nouvelle réunion entre les représentants de la majorité et de l’opposition afin de tenter d’aboutir à une sortie de crise. Cette réunion doit grouper, rappelle-t-on, outre M. Moussa, le président Amine Gemayel et le chef du Courant du futur, Saad Hariri (représentant le 14 Mars), et le général Michel Aoun (représentant le 8 Mars).


Dans une déclaration à la chaîne de télévision du Futur, M. Moussa a indiqué qu’il avait entrepris des contacts avec les parties concernées afin de paver la voie à la réunion du 24 février. « J’espère que le climat au Liban sera propice au succès de l’initiative arabe et au processus de dialogue afin d’aboutir à une élection présidentielle sur une base consensuelle », a déclaré M. Moussa qui a précisé qu’il reprendra les tractations avec les représentants de la majorité et de l’opposition à partir du point où elles avaient été suspendues lors de sa dernière visite au Liban.


Le secrétaire général de la Ligue a, d’autre part, fait état d’un soutien arabe total à ses efforts de médiation. En réponse à une question, il a par ailleurs affirmé qu’aucun changement n’est intervenu dans la date et le lieu du prochain sommet arabe qui devrait se tenir à Damas à la fin du mois de mars. Il convient toutefois de relever que l’Egypte et l’Arabie saoudite ne participeront pas au sommet si le président n’est pas élu au Liban, ce qui pourrait inciter d’autres pays arabes, notamment du Golfe, à adopter la même attitude.


De son côté, le chef de cabinet du secrétaire général de la Ligue, Hicham Youssef, a fait état de « nouvelles idées » pour résoudre la crise, mais dans le même temps il a relevé l’existence de « changements » au Liban. « Le Liban est en ébullition et cela nécessite une action plus rapide afin d’éviter une détérioration de la situation de manière à permettre au Liban de faire face aux défis prochains, a déclaré le responsable de la Ligue. Ces défis sont graves et importants, et, de ce fait, il est grand temps d’aboutir à un consensus susceptible de protéger le Liban et de préserver ses intérêts. »

 

Les démarches
de Saoud el-Fayçal


En réponse à une question sur les préparatifs du sommet arabe, M. Youssef a souligné que « le sommet arabe ne peut se tenir sans le Liban ». Il a fait état à cet égard de « contacts intensifs sur le double plan arabe et international, entrepris par des nombreux dirigeants arabes et étrangers afin d’aboutir à une solution à la crise ». A ce propos, notre correspondant au palais Bustros, Khalil Fleyhane, souligne que les contacts arabo-arabes et arabo-internationaux n’ont encore abouti à aucun résultat positif en vue de trouver une issue à la crise dans laquelle se débat le Liban. Selon des sources diplomatiques, citées par Khalil Fleyhane, les démarches que vient d’effectuer le chef de la diplomatie saoudienne, Saoud el-Fayçal, dans plusieurs capitales arabes et occidentales, et qu’il a clôturées par des entretiens à Washington, n’ont abouti, du moins en apparence, à aucun résultat tangible, notamment pour ce qui a trait à l’élection du général Michel Sleimane à la présidence de la République. Les sources diplomatiques susmentionnées soulignent dans ce cadre que les retombées de l’assassinat de Imad Moghniyé rendent aujourd’hui plus compliquées les démarches de conciliation en raison des rumeurs propagées par certains milieux sur une prétendue participation de certains services de renseignements arabes à l’attentat qui a coûté la vie à Moghniyé. Les mêmes sources croient savoir que les circonstances de l’assassinat du responsable militaire du Hezbollah auront incontestablement des répercussions sur le climat politique sur la scène locale et sans doute régionale.

المصدر:
l"orient le jour

خبر عاجل