Joumblatt relativise la victoire du 14 Mars à l’ordre des ingénieurs

Le chef du PSP dénonce la marginalisation de la communauté chiite
Joumblatt relativise la victoire du 14 Mars à l’ordre des ingénieurs


Dans son intervention hebdomadaire à l’organe du PSP al-Anba’, Walid Joumblatt a fermement relativisé la victoire des candidats de la majorité à la double élection, à Beyrouth et Tripoli, au sein de l’ordre des ingénieurs. La raison est la suivante : le leader druze, qui, dans un souci d’ouverture, soutenait, comme le mouvement du Renouveau démocratique, la candidature dans la capitale d’un ingénieur chiite, s’est retrouvé en minorité au sein du 14 Mars, dont la plupart des pôles ont préféré soutenir Bilal Alayli. Sachant que la coutume veut que le président de l’ordre des ingénieurs soit ou sunnite ou maronite.


« La victoire arithmétique n’a aucune valeur si elle est le résultat d’une politique d’exclusion, comme cela a été le cas à l’encontre de l’un des candidats. Elle est le résultat d’une nouvelle tendance à la marginalisation qui prévaut lors de bon nombre d’échéances – une marginalisation qui contredit pour le moins la voie empruntée par le 14 Mars. C’est-à-dire l’ouverture sur toutes les communautés, et notamment la communauté chiite », a expliqué Walid Joumblatt.


« La victoire à l’issue d’une bataille syndicale ici ou là n’a pas de valeur si l’on échoue à poser les bases de la patrie, si l’on encourage de nouvelles marginalisations. Nous avons perdu au sein de l’ordre des ingénieurs une représentativité nationale globale : cela aurait pu être un exemple de ce que l’on veut vraiment pour le Liban », a-t-il enchaîné, appelant tous ses partenaires du 14 Mars à mettre un terme aux politiques d’isolement de l’autre, qu’il soit chrétien ou musulman. « Cela n’est pas la bonne méthode », a martelé le chef du PSP, qui a ensuite félicité ses partisans pour leur sens aigu de la responsabilité, et de la morale syndicale et nationale, « eux qui ont retiré leur candidat et soutenu la liste de la majorité pour en préserver l’unité ». Walid Joumblatt a tenu à signaler que la victoire a été obtenue grâce au vote, décisif, des ingénieurs sympathisants ou membres du PSP.


Le leader druze ne s’est pas arrêté en si bon chemin, tirant à boulets rougeoyants, sans le nommer, sur le Qatar. « Il semble bien que cette tendance à la marginalisation ne touche pas seulement le Liban, mais concerne tout autant des pays arabes qui organisent des conférences politiques et qui glosent sur la démocratie, enfermés dans leurs tours d’ivoire et roupillant sur des trésors dont ils ne dépensent pas le minimum pour aider, par exemple, un peuple palestinien affamé, assassiné et assiégé », a asséné Walid Joumblatt. « Il ne sert à rien de multiplier les surenchères et les leçons sur l’arabité, la démocratie, le développement et le libre-échange tout en accueillant les bras ouverts la ministre israélienne des Affaires étrangères… » a-t-il ajouté.

المصدر:
l"orient le jour

خبر عاجل